Contactez-nous

Retour à toutes les actualités

Maison passive ou maison basse énergie : quelle différence ?

22 mai 2020

Aujourd’hui, en matière d’immobilier, la tendance est au durable et à l’économie d’énergie.  Alors, si vous avez des projets de construction ou de rénovation, vous vous êtes certainement posé la question de la maison passive ou basse énergie. Mais au fait, quelle est la différence entre ces deux habitations peu énergivores ?

La maison basse énergie

Pour qu’une habitation soit considérée comme basse énergie, il faut que ses besoins finaux en énergie soient compris entre 25 et 35 kWh/m2 par année. Soit environs 5 fois moins qu’une maison classique.

De plus, le niveau de l’habitation (niveau K) doit également être inférieur à 30 et son niveau de consommation énergétique (niveau E) doit, quant à lui, se situer aux alentours de 60. Ainsi, la consommation énergétique d’une maison basse énergie est en moyenne inférieure de 50 à 60% par rapport à une maison classique.

Pour pouvoir atteindre ces performances, une attention particulière est apportée aux différents postes qui permettent de réduire la consommation d’énergie de la maison :

  • L’isolation : elle peut être améliorée grâce à une ossature bois plus épaisse, l’installation de double ou triple vitrage…
  • Les apports énergétiques : ils sont optimisés au maximum via l’installation de systèmes comme des panneaux solaires ;
  • Le chauffage adapté : via une pompe à chaleur, une chaudière à condensation ou autre, le système de chauffage est adapté aux besoins réels.

Vous l’aurez compris, la maison basse énergie est conçue pour consommer le moins d’énergie possible et éviter le gaspillage énergétique. Contrairement aux maisons passives, les maisons basse énergie concernent aussi bien les nouvelles constructions que les rénovations.

 

La maison passive

Telle une amélioration de la maison basse énergie, la maison passive répond à 3 grands principes de base :

  • Avoir des besoins en énergie inférieurs à 15 kWh/m2 par année ;
  • Avoir une excellente étanchéité à l’air en ayant un résultat inférieur à 0,6 h-1 au test Blower door ;
  • Avoir un pourcentage de surchauffe minime, de maximum 5%. 

Encore mieux isolée que la maison basse énergie, la maison passive offre à ses habitants un confort et un climat intérieur supérieur, sans avoir recours à un système de chauffage classique. En termes de chiffres, une maison est dite passive lorsque son coefficient d’isolation ne dépasse pas K15 et que son niveau de consommation énergétique est inférieur à E30.

Ainsi, la maison passive repose sur le principe qu’en isolant correctement l’habitation, celle-ci n’a pas besoin d’être chauffée. Un principe qui permet de consommer jusqu’à 90% d’énergie en moins qu’une habitation classique. Mais, attention, pour qu’une maison passive soit efficace, elle a toutefois besoin d’un bon système de ventilation, et de solutions adéquates (screens, casquettes…) pour éviter la surchauffe en été.

 

Vous souhaitez réaliser une maison passive ou basse énergie en ossature bois ? Contactez-nous !