Contactez-nous

Retour à toutes les actualités

Les avantages et inconvénients de l’extension en bois

23 avril 2020

Vous souhaitez ajouter une nouvelle pièce à votre maison ? Et pourquoi ne pas opter pour une extension en bois ? Découvrez les avantages et les inconvénients de ce mode de construction !

Technique d’agrandissement la plus répandue aujourd’hui, l’extension à ossature bois séduit de nombreux architectes. Mais comment expliquer ce succès ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ?
 

Les avantages de l’extension à ossature bois

Le bois est un très bon isolant. Il s’agit d’un matériau sans inertie et très peu conducteur. Il permet donc d’atteindre rapidement la température souhaitée dans la pièce sans pour autant stocker la chaleur ! En hiver, votre habitation est donc bien chauffée et reste fraiche en été, sans vous ruiner. Aussi, grâce à ces capacités, aucune couche supplémentaire d’isolation n’est indispensable. Vous pouvez donc gagner de l’espace sur votre future pièce. Le bois est également un matériau léger, modulable et souple. Toutes les possibilités s’offrent donc à vous ! Optimisation, isolation et économie, on dit oui !

Un des avantages de l’extension en ossature bois reste évidemment le temps des travaux. En choisissant le bois comme matériau principal vous assurez un chantier plus rapidement bouclé et moins de contraintes à assurer sur place. En effet, toutes les pièces de bois seront produites et façonnées en atelier pour être assemblées uniquement sur place. Selon la taille de l’extension, quelques jours sur place seront suffisants pour monter le tout.

Si vous êtes soucieux de l’environnement, l’argument principal est évidemment que le bois est un choix écologique de par la régénération naturelle des forêts. Renouvelable, ce matériau est également peu polluant, surtout si on le choisi local.  

Enfin, une extension habillée de bois apportera indéniablement du cachet à votre bâtisse.  Qu’elle soit de style moderne, classique ou plutôt rustique, votre extension sera un véritable atout de charme !

Les aléas des parements en bois

Envie de parer votre extension de bois ? Si vous optez pour un bardage extérieur en bois naturel, choisissez un bois de classe 3 : mélèze, chêne, cèdre…Souvent plus résistants !

Attention toutefois : si vous souhaitez conserver l’aspect du premier jour, il vous faudra traiter votre parement extérieur 2 à 3 fois dans sa durée de vie.

Notons également que le bois travaille et peut bouger avec le temps et les températures variables.

 

Les avantages restent toutefois bien plus nombreux et intéressants ! Nombreuses familles ont choisi le bois comme allié dans l’agrandissement de leur maison et ne le regrettent pas !

Acier, parpaing, bois... Et vous quel sera votre choix ?